Une épinglette avec les armoiries de la municipalité est disponible sur demande au coût de 5 $.

Nous joindre 
Liens utiles 
Numéros importants 
Numéro en cas d’urgence 
Transport Collectif 
Programmes subvention rénovation 
Pavillon Sainte-Cécile 
Cercle des Fermières 
Le chiffonnier 
Commentaire 
Plan du site 
Rechercher 

Avis important

Qui récupère quoi ?

Ressourcerie du Granit
819-583-6615

Vêtements, accessoires jouets, articles de décoration, meubles et électroménagers, outils électriques, petits électros et appareils électroniques, etc.

Appareils de technologie (ordinateurs, écrans, claviers, souris, etc.)

Peintures, teintures, vernis

MRC du Granit
819-583-0181

RDD (Résidus domestiques dangereux)

Collecte sélective (Ordures, Récupérations)

Fosses Septiques

Écocentre
819-583-5188

Encombrants (Vieux divans, matelas, meubles non réutilisables, électroménagers, tubulure érablières, prélart, tapis, toile piscine, micro-ondes, bâche, etc.

Matériaux de construction (Bois, (peint, traité ou provenant de palette), gypse, bardeaux d’asphalte, fenêtres, matériaux isolants, briques, asphalte, béton, etc.

Matériaux électronique et informatique (Ordinateurs, télévisions, cellulaires, imprimantes, magnétoscopes, téléphones, etc.)

Métaux de tout genre (Fer, aluminium, cuivre, chauffe-eau, fils électrique, etc.

Pneu sans jantes et jantes

 

Page précédente
Contrer la dermatite

L’été dernier, la dermatite du baigneur a donné la frousse à plusieurs personnes qui n’osaient plus se baigner dans le lac.

La dermatite du baigneur est une infection cutanée causée par des petites larves nommées «cercaires» qu’on retrouve dans certains lacs.

La présence de cercaires dans l’eau provient d’oiseaux aquatiques (canards) porteurs du parasite. Leurs excréments entraînent la contamination des escargots en bordure du rivage et ceux-ci libèrent ces larves à leur tour. C’est alors que les cercaires retournent contaminer les oiseaux aquatiques et que le cycle recommence. Lors de la baignade, ces larves collent à la peau des baigneurs.  En sortant de l’eau, le soleil assèche la peau et les larves en profitent pour la piquer et y pénétrer. Toutefois, elles meurent peu de temps après. C’est alors que des petites plaques rouges apparaissent sur la peau. Elles gonflent et ressemblent à des piqûres. Les démangeaisons peuvent durer jusqu’à dix jours et chez certains individus, une infection mineure de la peau peut survenir.

Quoi faire?

Pour contrer la dermatite, il faut éviter de nourrir les oiseaux aquatiques et les effaroucher ce printemps, afin de perturber leur période de reproduction. Ils seront ainsi moins nombreux ce qui diminuera les risques.

Et la grippe aviaire?

Les canards, oies et cygnes sauvages constituent le réservoir naturel des virus de la grippe aviaire. Ces oiseaux sont aussi les plus résistants à l’infection. A l’heure actuelle, ces oiseaux restent les plus exposés dans la chaîne de contamination car ils fréquentent plusieurs points d’eau.

Donc, raison de plus pour ne plus les nourrir!

 
 
Rôle en ligne
Facebook - Comité des loisirs
Suivez APEL3M sur Facebook
OTJ St-Samuel Station
Résidents actuels ou anciens
Cercles de fermières
Bibliothèque
MRC du Granit
Ma Région Mégantic
Maladie de Lyme
SOPFEU DANGER INCENDIE